Paris-Brest-Paris permanent 1ère étape...

Publié le par p'tit philou

Paris Brest Paris permanent. (Partie1)

 

 

 

Quand mon ami Christian m’évoque la possibilité de faire le PBP permanent au printemps, je me dit que c’est l’occasion de faire deux épreuves « mythiques » la même année, c’est aussi un clin d’œil au « grand » PBP du mois d’août.

 

Samedi 2 avril,  Chantepie - Brest

 

Nous avons rendez vous au local du club de Chantepie à 5h00 pour le départ de notre périple, nous avons eu le bonheur de recevoir les encouragements très matinales de deux cyclotes, merci pour les tartelettes…nous sommes 5 au départ, Dédé et Armel (qui ont fait le tour de France cyclo en 2010), Pascal (plusieurs PBP) , Christian (plusieurs PBP) et moi-même.

 

pbp-permanent-avril-2011-003.jpg

 

avant le départ

 

 

Le temps est doux, nous traversons Rennes facilement et nous voici maintenant sur notre itinéraire, Montfort/Meu Km 30 à 6h25, lieu de notre premier contrôle, j’aperçois un boucher derrière le rideau de son commerce, j’interpelle mes coéquipiers, c’est très gentiment que le boucher nous tamponnent nos cartes de route enfin plus précisément nos feuilles de route. Mon ami Christian avait gardé toutes les cartes vers lui mais la veille du départ : impossible de mettre la main dessus ! contact à l’organisateur et la magie d’internet nous permit de récupérer des feuilles préparées par Raymonde.

 

Le jour fait son apparition et un beau soleil levant accompagne notre progression,

pbp-permanent-avril-2011-004.jpg

 

le profil est un peu plus accidenté, l’allure reste bonne et nous suivons assez facilement le timing de notre feuille de route, vers 9h00, nous arrivons à La Trinité Porhoet Km 80, c’est le moment que nous choisissons pour faire une petite pause au PMU du coin. Nous repartons après une bonne vingtaine de minutes en direction de Pontivy Km117 où nous faisons une pause rapide pour acheter du pain et des viennoiseries et discuter avec un gars d’une trentaine d’année qui vient de se mettre au vélo et qui semble apprécier le monde des cyclos, à la sortie de la ville, nous prenons à gauche et là : un raidar ! un vrai, avec nos vélos bien chargés , la difficulté est encore plus grande, nous profitons du sommet pour nous dévêtir un peu.

 

Un peu plus loin, alors que l’on retrouve une route que je connais, je discute avec Pascal et je vois pas la petite route à droite…Christian nous interpelle, même en lui expliquant que la route nous menait bien à Guéméné/Scorff, il souhaita que l’on suive l’itinéraire tracé sur nos GPS, petit demi-tour et une petite route agréable jusqu’à…une patate, nous l’avons dédié à notre Cricri ! les prédictions allaient de 10 à 15% ….

pbp-permanent-avril-2011-023.jpg

Nous traversons Guéméné/Scorff Km133, pays de l’Andouille,  j’en profite pour faire quelques photos,

pbp-permanent-avril-2011-028.jpg

pbp-permanent-avril-2011-114.jpg

pbp-permanent-avril-2011-031.jpg

 

un beau poisson d'avril en granît !

 

le secteur est toujours vallonné et nous atteignons Le Faouet Km 158 , lieu du deuxième contrôle, nous profitons pour déjeuner sous les vielles halles, l’ambiance est bonne et chacun s’organise à  sa façon, se prépare pour la suite, une petite ondée accompagne notre départ (ce sera la seule de notre périple !)

 

Le secteur est très difficile et le dénivelé devient important, malgré tout nous sommes toujours dans les temps prévus,  les routes sont relativement bonnes et le paysage très verdoyant en ce début de printemps, nous apercevons les Monts d’Arré et les Montagnes Noires,

pbp-permanent-avril-2011-038.jpg

la seule cascade de notre périple

 

nous voici à Châteaulin Km 219,

pbp-permanent-avril-2011-041.jpg

Chateaulin et les rives de l'Aulne

nous faisons des provisions pour notre petit déjeuner de demain, à la sortie de Port Launay, nous voyons la mer, le temps de prendre une photo pour immortaliser l’instant

pbp-permanent-avril-2011-048.jpg

et nous filons sur Brest mais c’est une succession de belles bosses qui se dressent devant nous, les kilomètres commencent à peser.

 

Les « raccourcis » que Christian nous a prévu, vont rajouter à la difficulté ! En effet, a deux reprises, nous quittons la « grande » route et à chaque fois nous avons le droit à un très gros raidar, je vais même devoir, une fois, mettre pied à terre car la roue avant de mon vélo se soulève légèrement….

 

Plougastel et la vision de la rade de Brest, un endroit assez « magique » et très symbolique de l’épreuve du PBP, lors de mes deux précédent PBP, je n’ai pas eu le plaisir de voir cet endroit de jour..  Mais c’est bel et bien le pont Albert Louppe qui reste l’endroit que chaque cyclos rêvent de passer pendant le PBP.

pbp-permanent-avril-2011-056.jpg

Après les photos d’usage sous un beau soleil, nous rejoignons notre hôtel.

 

Nous prenons possession de nos chambres, après une bonne douche, nous reprenons nos vélos pour aller dîner, le moral est bon t la satisfaction d’avoir passé une bonne journée ensemble nous fait oublier la difficulté de toutes les bosses : environ 3000m de dénivelé pour 270 Km. Nous prenons une boisson et commençons notre repas et soudainement Armel fait un malaise de quelques secondes, c’est l’émotion, nous prenons soin de lui, les pompiers arrivent et sur les conseils du médecin, ils le dirigent vers l’hôpital pour y  passer des examens. Le moral du groupe est atteint et nous sommes devant beaucoup d’interrogation sur les causes et les conséquences de ce malaise…nous finissons le repas, l’hôtelier garde le vélo de notre ami, nous regagnons l’hôtel le cœur lourd.

Publié dans paris brest paris

Commenter cet article