brm 600 Loudéac (22) 3/4 juin

Publié le par p'tit philou

J’ai validé ma qualification pour le prochain Paris –Brest-Paris mais j’ai encore l’envie de faire des brevets, l’occasion m’est donné de faire un brevet original, je vais faire le BRM600 de Loudéac , l’originalité consiste à la gestion de deux boucles, une de 350 Km, retour à Loudéac puis une boucle de 250 Km. Cette disposition offre des avantages tels que la gestion des ravitaillements, des vêtements, du repos, la première boucle peut être réalisée dans la journée, vient ensuite la question de poursuivre après un bref arrêt ou de faire une belle pause repos et de repartir au petit matin.

 

Pour ma part, la question a été un peu différente, n’étant pas disponible en ce dimanche, j’ai prit contact avec l’organisateur pour commencer ce brevet le vendredi, il a gentiment accepté car j’avais déjà mon 600 de validé…

 

Voulant faire le départ officiel et la boucle de 350 Km avec les autres participants, je suis donc parti pour faire la boucle de 250Km en ce vendredi.

 

Loudéac Km 350 (réel) départ 6h00, je suis surpris par le vent très fort qui est déjà bien présent avec une orientation Nord Est, je quitte donc Loudéac par le sud, le vent me pousse déjà dans les rues de la ville, à un rond point, je laisse passer une voiture, elle se gare sur le côté un peu plus loin, l’automobiliste descend de son véhicule et me dit «  excusez moi, je vous ai gêné sur le rond point », « pas du tout , merci et bonne journée », délicate attention, la journée commence bien, j’ai envie de faire la boucle en mode randonnée mais le vent me pousse bien, le rythme est bon, la forme est toujours là, c’est bon signe…

 

En ce rare week-end, où un « pont » était possible, il semble bien que la majorité ait prit cette option, c’est d’un calme absolu, peu de monde dans les villages, quasiment pas de circulation :le bonheur.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-001.jpg 

Pluvigner Km 412, il est 8h10, je fais une pause au PMU local, un petit café, remplissage des bidons car le soleil est déjà présent et la température très clémente. Une fois carte de route tamponnée je reprends ma route direction l’Ouest. La route devient plus vallonnée, je passe par le fameux village de Plouay célèbre avec son grand prix cycliste et ses championnats du monde en 2000 où j’avais eu la chance d’être présent en VIP pendant les 4 jours de l’épreuve, un excellent souvenir.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-002.jpg

Le vent me pousse de ¾ de côté, c’est agréable, je double un cyclo, nous échangeons un peu, il reste septique sur la capacité du vélo couché, lorsque je lui dis que je suis sur un BRM600, que j’ai environ 100 Km au compteur, il confirme son scepticisme , il n’y a plus qu’à poursuivre à mon rythme pour le convaincre, il essayera bien de suivre mais peu de temps finalement, je pense qu’il en est maintenant convaincu…

 

Je traverse Quimperlé que je quitte par une belle bosse à la sortie de la ville, je suis maintenant sur une portion peu agréable avec des portions de 4 voies, un rendement très moyen et un profil usant.

 

Rosporden  Km490, il est 11h15, je point ma carte de route à la station service, le patron me dit : « c’est un diagonaliste ? » , « non, non, je fais un brevet », petite discussion bien sympa, je prends un coca, je mange un peu , avant de repartir je quitte les jambières et les manchettes pour m’enduire de crème solaire.

 

La route est plus vallonnée , quelques belles bosses et de nombreux faux plats, la forme étant là j’affronte les éléments sans trop de difficultés même si le vent qui était un agréable compagnon depuis le départ va devenir un concurrent jusqu’à l’arrivée.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-008.jpg

Gourin Km523, il est 12h30, je me dirige vers une boulangerie où j’intrigue un peu les tenanciers par mon vélo et ma carte de route, s’en suit une belle conversation, ils ont entendu parlé du PBP mais ne connaisse pas car ils sont installés depuis trois ans et son originaire de Normandie. Je mange un pain aux raisins et bois un coca en poursuivant la discussion avec la grand-mère devant la boutique.

 

Je poursuis ma route sur des routes maintenant bien connues, c’est la troisième fois cette année que je fais la même portion sur les brevets, le week-end dernier, c’était plus facile car le vent était favorable, là c’est un peu plus difficile avec le vent de face et ce soleil qui tape fort en ce début d’après midi, d’ailleurs c’est un élément que je n’apprécie pas beaucoup, l’hydratation est importante, je suis obligé de faire une pause à Guéméné/scorff pour remplir mes bidons, remettre de la crème solaire, en ce début d’après midi, la portion suivante est plus roulante, j’arrive donc à Pontivy sous une grande chaleur, je fais mes emplettes pour pique niquer malgré la présence de trois bancs publics sous les arbres de la petite place, je n’aurai pas la chance de trouver une place de libre, je vais me contenter de support en granit.

 

Le passe devant le Château de Rohan, je quitte la ville pour la dernière étape, cette portion sera très pénible car les bosses, le soleil et le vent de face maintenant très puissant rendent la progression difficile. Me voici dans les rues de Loudéac Km303, il est 16h00.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-011.jpg

Je range mes affaires, je prends la direction de l’hôtel où j’apprécie la bonne douche, un bon repas en soirée, je regarde la fin du match de tennis Federer/Nadal, puis un petit passage sur le match de foot finit pas me convaincre qu’il est temps de dormir.

 

Réveil 3h30, je me prépare et me dirige vers le local « La Maison du Vélo », lieu de départ du brevet. Je me gare sur le parking à proximité puis je me dirige vers le local, j’y rencontre le dirigeant qui m’a permis de faire ce brevet , nous échangeons pendant un grand moment, c’est sympa. Je vais chercher mon petit déjeuner que je prends dans la salle, les organisateurs sont aux petits soins, c’est très agréable. Bien évidemment, je revois beaucoup de têtes connues, beaucoup d’échanges et de question avant ce qui est pour beaucoup la dernière étape vers le PBP. Je rencontre Micka pour la première fois, il roule en VC, il y a aussi Eric puis arrive Philippe mon collègue de Rennes qui arrive fatigué, il n’a pas dormi et nous annonce qu’il va dormir un peu avant de partir…

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-013.jpg

5H00, le départ est donné, nous sommes plus d’une centaine, les membres du club local mènent le peloton dans les rues de Loudéac, à la sortie de la ville, je me retrouve devant dans la belle descente, je poursuis sur ma lancée, un phare se rapproche, c’est Eric qui me double tel un bolide, je ne peux pas suivre, de plus je connais la route, je sais que nous allons avoir quelques bosses…à la sortie de La Chèze, un premier groupe me passe puis un second avec Micka. Je réussi à prendre la roue du deuxième groupe mais après quelques kilomètres je laisse le groupe filer.

 

Je suis maintenant seul , je ne vois personne dans le rétro, malgré les 250 kilomètres d’hier, les sensations sont bonnes, le profil est maintenant plus roulant, les kilomètres défilent, me voilà à Quédillac en bas de la descente je vois les feux de la barrière SNCF s’allumé, je m’arrête, pas de train ?, enfin arrive un vieux TER, arrêt juste avant la route, mais ce matin pas de passager, le temps de respecter les horaires de départ, c’est l’attente, je vois un groupe arrivé de l’arrière, le train repart, moi je prends le wagon des cyclos….

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-014.jpg

Au bénéfice de belles descentes, j’entame la montée de la célèbre bosse de Bécherel en tête, les premiers me rattrapent peu avant le sommet, je retrouve le groupe dans la première partie de la descente. Sitôt le stop passé, un cyclo de Loudéac se met dans ma roue, nous voilà parti pour un bout de route ensemble , il est surpris par l’allure, nous discutons un peu malgré la vitesse, c’est un connaisseur, un ancien « rouleur, sprinter » comme il se défini, il ne peut pas prendre de relais, nous atteignons Tinténiac Km87.5 ensemble après une partie de manivelle de 10Km, il est 8h00.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-015.jpg

J’y retrouve Eric et Micka, nous repartons ensemble, c’est le moment de faire connaissance, j’apprendrais que Micka du haut de ses 26 ans en sera à son 3ème PBP !!! beaucoup de maturité, de simplicité, de gentillesse et un grand talent, Eric découvrira lui le PBP cet été, il s’enrichît de toutes les expériences et nous enrichît de sa bonne humeur et de son esprit très sympa .j’aurais fait deux belles rencontres, le rythme convient à tout le monde, l’ambiance est bonne, nous voyons au loin un groupe de cyclos , nous revenons sur eux , il s’agît de cyclos en concentration de Camping caristes cyclos. Nous roulons un peu avec eux , mais nos routes se séparent, messages d’encouragement  réciproque, nous traversons Fougères Km142 assez facilement, mes deux compères sont content de mon guidage dans cette ville qui ne connaissent pas, nous faisons un petit arrêt à la sortie de la ville.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-017.jpg

Nous sommes maintenant dans une portion plus vallonnée, nous montons au train mais dès que le profil est favorable, nous en profitons pour bien rouler. Le vent toujours présent ne nous gène pas beaucoup de part son orientation au Nord, il est donc essentiellement de côté.

Nous sommes depuis Loudéac sur le parcours du PBP, c’est une énième reconnaissance pour la grande messe de cet été.

 

Nous sommes à moins de 3 km de Gorron quand nous croisons le premier cyclo sur le retour en effet le parcours consiste à  faire un aller retour  de Loudéac à  Gorron, peu de temps après un deuxième cyclo puis un groupe de 3.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-021.jpg

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-020.jpg

Gorron Km175, il est 11h10, Nous pointons dans la supérette à l’entrée de la ville, nous faisons quelques emplettes pour le déjeuner. Puis nous reprenons la route du retour, nous croisons des cylos isolés et quelques groupes, cela rappelle l’impression du PBP lors du croisement des concurrents , moment magique où les encouragements se croisent accompagnés d’un petit signe amical.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-022.jpg

Nous croiserons le dernier petit groupe juste avant Fougères, il y  a environ 65 Km de différence entre nous. Nous retraversons donc Fougères assez facilement, et décidons de faire une pause à Romagné Km215. Nous prenons place dans un bar local, la patronne n’est pas très commerçante mais Eric est là pour mettre un peu d’ambiance, Coca et sandwich avalés , je prends le soin de mettre de la crème solaire, le soleil est très présent, nous aurons un 30° au maximum ! moi qui n’aime pas les fortes chaleur…au contraire de Micka et d’Eric.

 

A la sortie de St Hilaire des landes, nous apercevons enfin Philippe, nous avons 225km au compteur soit environ 95km de plus que lui, nous nous arrêtons , il est parti à 7h30 soit 2h30 après de départ officiel, nous lui souhaitons bon courage et nous poursuivons notre route.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-023.jpg

Nous rattrapons 2 cyclos, dont un que je connais, nous nous voyons très régulièrement sur les brevets, son collègue semble émoussé, nous atteignons Tinténiac ensemble Km 262 il est 14h45, nous allons faire une bonne pause dans un bar local, pointage, à nouveau de la crème solaire, un perrier citron, remplissage des bidons. Nous repartons vers la montée de Becherel, nous montons tranquillement, nous savons que la récompense est en haut : une belle descente, nous croisons des promeneurs peu avant le sommet, un des gars nous dit : « oh, il va falloir vous remettre à l’endroit !! », moment de rigolade

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-025.jpg

St Méen Km 297, une nouvelle pause pour remplir les bidons, j’en profite pour faire des achats dans une supérette un cake et un coca. Nous sommes toujours ensemble, c’est vraiment une belle rando que nous faisons ensemble dans une super ambiance, Micka et Eric sont en avance sur le plan de route. Le faux plat avant Ménéac est très pénible accentué par le revêtement de la route. A La Trinité Porhoet, l’épouse d’Eric nous attend, nous avons le droit à un ravitaillement royal, Glace, Gâteau, Coca…le grand luxe, merci encore, nous repartons, le père de Micka l’attend à la sortie de Plumieux, il est venu pour lui faire une assistance à Loudéac.

brevet-600-Loudeac-3-4-juin-2011-027.jpg

La sortie de La Chèze est pénible car nous avons le vent de ¾ face sur des belles pentes dégagés. Nous voici à l’entrée de Loudéac, nous nous arrêtons sur une place où le père de Micka nous attend, il est 18h15, ils vont pointer et repartir assez rapidement pour profiter du vent qui sera très favorables sur la prochaine portion.

 

Nous nous quittons ravi d’avoir passé cette journée ensemble, je rejoins le local où je suis accueilli par des bénévoles du club, je pointe ma carte de route, un brin de toilette, je range mes affaires et je suis invité à boire un verre avec eux, sympa. Nous échangerons pendant de longues minutes, malheureusement, ils m’apprennent qu’un cyclo de Loudéac a été victime d’une chute et a été victime d’une fracture de la clavicule, un autre a abandonné sur problème de dérailleur, des cyclos arrivent avec beaucoup d’interrogations, continuer ? se reposer ? manger ?…

 

Pour moi, c’est retour et repos…..

 

Loudéac –Pluvigner – Rosporden –Gourin -Loudéac

 

254.4 km      9h12   27,6 Km/h

 

Loudéac – Gorron – Loudéac :

349 Km   12h18  à 28,5  Km/h

 

Global :

 

603 Km.

Temps total : 23h30 avec arrêt.

Temps vélo : 21h30.

Moyenne : 28.05 Km/h

dénivelé total 5742m

Publié dans brevet

Commenter cet article

stéphane 06/06/2011 10:18


bravo phil, j'avais aussi apprécié l'accueil du club de Loudéac lors de leur 400. bonne continuation et à te voir au départ à Paris ...


p'tit philou 07/06/2011 22:12



merci Stéphane,


au plaisir également,