Brevet 300 Vendôme

Publié le par p'tit philou

Dans la foulée de mon Paris Brest Paris Randonneur que j’ai fini mercredi soir, je suis tenté par le BRM 300 Km de Vendôme ce samedi, j’aime bien aller dans des régions que je connais peu, ceci permet de découvrir de nouveau paysage.

 

Je contacte donc les organisateurs et je me pré-inscrit pour le brevet, l’accueil au téléphone est sympathique, accompagné par le bruit d’un bouchon de champagne, j’apprendrais le dimanche qu’il s’agît d’un adhérent que fête ses soixante et quelques années.

 

Je quitte mon domicile à 0h00, n’ayant pas dormi, je me suis malgré tout reposé pendant quelques heures dans mon lit….la route est calme en cette heure matinale, j’arrive à  Vendôme vers 3h00, je trouve facilement le local, je commence à me préparer et je suis rejoints par deux cyclos du Perche, nous échangeons sur le PBP, les brevets, les équipements, c’est agréable aussi pour çà : faire de nouvelles connaissances.

 

Puis arrive une dame qui nous signale qu’elle va ouvrir le local, je finis de me préparer et je me dirige vers le local, je prends possession de ma carte de route et je paye mon inscription, 2€ c’est la surprise, et oui seulement 2€…., petit café et gâteau compris, merci encore !

 

Les conversations vont bon train et je rencontre d’autres vélocouchistes, c’est sympa, je ressorts pour finir les derniers préparatifs sur le vélo et je rejoins le groupe, nous serons 38 cyclos pour ce brevet. Nous sommes 5 en vélos couchés, mes collègues me demande si je roule avec eux sachant qu’ils ont l’intention de rouler cool, je leur dis que je verrais en fonction des jambes…visiblement ils ne sont pas pressés de partir, je me glisse donc dans le groupe qui se prépare à partir.

 

La sortie de la ville s’effectue rapidement, à la faveur d’un faux plat descendant, je me retrouve devant et bientôt plus personnes derrière !, je n’ai pourtant pas l’impression de rouler vite, qu’importe, je poursuis, ils vont bien me reprendre plus loin. Le routage se fait facilement grâce au GPS.

Montoire Km 20, je fais une petite pause pour un besoin naturel et je suis rejoins par le groupe, je repars mais soit ils ne veulent pas rouler avec moi, soit certains ont un gros besoin… je suis donc à nouveau seul et avec un temps agréable et un profil relativement roulant, les kilomètres s’accumulent assez facilement , je ne ressent pas de fatigue particulière du PBP, c’est bon signe, l’organisme a déjà récupéré.

 

La Gué de Méziere Km 61, 6h06, 29.04km/h , lieu du premier contrôle, au vu de l’heure très matinale, il n’y a pas de commerce d’ouvert dans ce petit village, je trouve rapidement la boite aux lettres, je sort la carte postale pré-remplie, j’y inscrit les éléments nécessaire et je poursuis ma route, toujours personne derrière. Le jour pointe le bout de son nez à l’approche de la ville du Lude Km 82, malheureusement pas assez vite pour prendre une photo du château.

 

Beaugé Km 106, 8h00, 26.5Km/h, lieu du deuxième contrôle, je trouve assez rapidement un bar, j’avais vraiment envie d’un café depuis un bon moment, j’ai eu une envie de sommeil pendant quelques kilomètres. Le patron de l’estaminet est très sympa, j’échange avec lui pendant un moment et je reprend ma route, j’apperçois deux cyclos cherchant leur route, je les interpelle et leur demande si je dois les attendre : « non, non, on va faire une pause, le groupe doit être assez loin de nous ! » Ok , j’ai compris, il y a de forte chance que je fasse ce brevet en solo…

 

Le vent commence a se lever mais malheureusement pour moi comme sur pas mal de brevet depuis le début d’année, il est défavorable ! je reconnais la portion de route que j’empreinte, je l’avais prise également sur le BRM 1000 l’an passé.

 

Le soleil est de plus en plus présent et l’utilisation du GPS s’avère très précieuse dans la traversée de ces petites communes où les panneaux directionnels et les N° de routes se font de plus en plus rare…

brm-300-vendome-20110409-001.jpg

brm-300-vendome-20110409-004.jpg 

Un bruit me gène quelque peu, c’est ma transmission, j’ai oublié de la lubrifier, je n’ai pas pris ma petite burette…je tente un arrêt à Vermantes dans un commerce de motoculture et cycle, mais Monsieur le patron me demande d’attendre que son « ouvrier » arrive dans 10 à 15 mn !  bonne journée mon bon monsieur ne vous déranger pas pour moi !

 

Le secteur est agréable par ses paysages et cette nouvelle journée qui démarre sur des zones arboricoles, le rythme est toujours bon, la forme est là et la cadence est très régulière.

brm-300-vendome-20110409-005.jpg

AZAY LE RIDEAU Km 172 , 10h30, 26.5 Km/h , je profite de ce cadre magnifique pour faire une pause dans un bar, j’ai fait quelques provisions dans la boulangerie voisine. La température est déjà très clémente. C’est une petite ville très sympa, preuve en est , la présence de nombreux touristes en ce début de vacance pour certaines régions.

brm-300-vendome-20110409-013.jpg

Je quitte cette charmante localité pour poursuivre ma route, toujours pas de cyclos en vue, la solitude ne me pose pas de problème, elle me permet de rouler à mon rythme et de gérer mes arrêt selon mes besoins et d’admirer pleinement le paysage, je passe un lieu dit « café brulé »par ce temps ce n’est pas le moment…

brm-300-vendome-20110409-016.jpg

puis j’arrive à Reignac /Indre , je me retrouve au beau milieu de coureurs cyclistes qui se prépare pour la cours dominicale, je ne vous dit pas leurs têtes quand je double un petit groupe à l’échauffement….

 

Saint Quentin sur Indrois Km 225 , 12h40, 26 Km/h, à cette heure et au vu de la taille du village, je comprends vite que je ne trouverais pas de commerce ouvert, je sors donc ma deuxième carte postale et je la glisse dans la boite aux lettres.

brm-300-vendome-20110409-020.jpg

Je poursuis vers le nord, je vais donc avoir le vent de trois quart maintenant, çà aura été le seul élément contraignant de la journée…Chenonceaux, je repasse sur la Loire, c’est très sympa, les châteaux de la Loire en bord de fleuve puis vient les troglodytes toujours surprenant ce type d’habitat.

brm-300-vendome-20110409-023.jpg

J’arrive à Montrichard Km 244, il fait très chaud, alors que je suis à la recherche d’un estaminet, une dame m’interpelle : « vous faites le brevet ? », elle attend son époux et trouve qu’il n’est pas rapide… je trouve toujours surprenant que des cyclos soient ainsi accompagné sur un brevet au delà du fait que le règlement de l’ACP l’interdise….

brm-300-vendome-20110409-025.jpg

brm-300-vendome-20110409-026.jpg

Je m’assoie en terrasse  et j’apprécie mon coca que j’accompagne d’un pain au chocolat. Je reprends mon vélo couché et je pars vers Vendôme , une belle bosse pour sortir de la ville et peu de temps après je change de direction, le vent est un peu plus de côté, mais sera malgré tout très gênant jusqu’à l’arrivée sur des plateaux très dégagés.

brm-300-vendome-20110409-033.jpg

brm-300-vendome-20110409-032.jpg

Je suis très bien accueilli au local du club de Vendôme, nous échangeons de façon sympathique, un membre du club n'en revient pas quand le lui dit que je viens de finir le Paris-Brest-Paris Permanent le mercredi soir et d'enchaîner un brevet de 300 sans quasiment dormir la nuit de vendredi à samedi.

brm-300-vendome-20110409-034.jpg

Publié dans brevet

Commenter cet article